Abriès - Chapelle de Pra-Roubaud

Un peu d'histoire

Dans l’Histoire géographique, naturelle, ecclésiastique et civile du diocèse d’Embrun du curé Antoine Albert (1783 et 1787), ce hameau est nommé Praroubaud, nom que l’abbé Jacques Gondret (Mémoires historiques sur le Queyras, années 1850) écrit en deux mots, Pra Roubaud, Jean Tivollier (Le Queyras, 1938), Pra-Roubaud (avec un trait d’union) et Mme Mallé et M. Lossi, auteurs de quatre fiches de l’Inventaire général du patrimoine de la France, Pré-Roubaud.

Jean Tivollier y consacre un paragraphe pour dire que « le hameau n’est plus habité aujourd’hui d’une façon permanente » et que « sa situation à proximité de la frontière lui a valu d’être souvent visité (comprendre : pillé et incendié) par les ennemis, aux XVIIe et XVIIIe siècles ». C’est ce qui s’est produit une nouvelle fois en 1944. Les photos anciennes, prises avant les combats de septembre 1944, au cours desquels Pra Roubaud a été incendié et presque totalement détruit, attestent que le village était étendu et qu’il comptait une quarantaine de maisons.

Trois des quatre fiches de l’Inventaire sont classées dans la base de données Mérimée : la « borne fontaine » (bassin circulaire en planches cerclées de fer et borne en bois ; datée de la première moitié du XXe siècle, mais remplaçant une fontaine figurée au même emplacement dans le cadastre de 1825), la chapelle et le fournil ; la quatrième fiche, décrivant l’armoire, les objets du culte et le tableau de la chapelle, étant dans la base Palissy.

  • La chapelle, consacrée à Notre-Dame des Neiges, date du XVIIe siècle. Un legs fait en 1691 en atteste l’existence. Le clocher, de type « tour hors œuvre », contigu à la chapelle, a peut-être été construit plus tard. Il a un niveau inférieur voûté en berceau et il est couvert d’une petite flèche en maçonnerie à quatre pans.

  • La chapelle est un petit édifice, de plan rectangulaire, avec un plafond en bois. Le toit à longs pans est de la tôle ondulée qui couvre le pignon. La façade est décorée d’une fenêtre, peinte en trompe l’œil à gauche de la porte d’entrée ; le chœur est au nord-est.

  • Les auteurs de cette fiche la jugeaient en 1972 en mauvais état.

Où en sommes nous ?

  • 2009 et 2010 : visites, prise de mesures, relevés photographiques

  • été 2011 : élaboration du cahier des charges. Visite avec des artisans afin de faire une estimation des travaux puis élaborer un plan de financement

  • Mai 2012 : envoi du dossier de projet de rénovation à la Mairie d'Abriès

  • Eté 2012 : la mairie d'Abriès souhaite que les projets en cours (Four à pain de Pra Roubaud, Chapelles de Valpreveyre) soient terminés avant de se lancer dans le projet de la chapelle de Pra Roubaud

  • Printemps 2013 : nous effectuerons une relance auprès de la mairie d'Abriès. Selon les décisions du Conseil municipal : lancement de la souscription avec la Fondation du Patrimoine. puis envoi des dossiers de demande de subventions.

  • 2014 : le Conseil municipal vote une délibération permettant le lancement du projet et notamment la mise en place d'une souscription avec la Fondation du Patrimoine

  • Juillet 2015 : lancement de la souscription. Cliquez ici pour effectuer un don.

  • 2015-2018 : élaboration des devis et bouclage du plan de financement

  • 2019 : lancement de l'appel d'offres par la commune d'Abriès

  • 2020 : début des travaux de rénovation 1ère phase Juillet à Octobre

  • 2021 : Fin des travaux de rénovation

La chapelle avant les travaux

Vous pouvez cliquer sur chaque photo pour visionner le diaporama complet

AVANT les travaux - intérieur de la chapelle

AVANT les travaux - extérieur de la chapelle

Déroulement des travaux

Vous pouvez cliquer sur chaque photo pour visionner le diaporama complet

2020 - juillet à octobre

Décaissement du sol de la chapelle par les Pionniers afin de créer un vide d'air sous le futur plancher

Rénovation du Clocher

Rénovation de la toiture

2020 - juillet

Abriès - Préparation du chantier de rénovation de la chapelle de Pra Roubaud

Corvée du Samedi 4 juillet 2020 avec Nicole et Jean-Christophe, Laurent, José, Jo, Sébastien et son beau père et Louison et un ami qui l'accompagnait.

Nous avons démonté les bancs, pour les sortir et les entreposer à l'extérieur, de même que (non sans mal) la balustrade centrale. L'armoire évacuée a été stockée dans le garage de Dominique. Sur la lancée le plancher a été démonté, et les planches stockées à l'extérieur en contrebas de la fontaine. Le banc extérieur réalisé par Jean Claude Marcelin a rejoint la table de pique nique, et le kakemono de la souscription dressé à l'entrée du Four à pain.

Le Dimanche 5 juillet 2020, Nicole et Jean-Christophe sont remontés, pour bâcher le mobilier et la balustrade, puis déplacer l'Aconit paniculée. Cette dernière qui du pied du clocher a retrouvé son emplacement initial dans l'angle nord du Four à pain. La porte d'entrée, quand à elle, est restée en place, et nous avons posé une bâche pour la protéger.

Description du projet

Avant de parler du projet de rénovation de la chapelle, il nous faut évoquer le hameau de Pra Roubaud qui, après un déclin très progressif, vit aujourd'hui à l'heure du renouveau.

  • Pra Roubaud (comme la plupart des hameaux d’alpages de la commune d’Abriès) a connu un déclin très fort à la fin du XIXème siècle. Un siècle plus tard, ne serait on pas entrain d’assister à une renaissance de ce magnifique hameau.

  • En effet, le hameau de Pra-Roubaud connaît depuis trois ans un regain d’intérêt : deux propriétaires ont complètement rénovés leur chalet. C’est un point très positif qui démontre l’intérêt renouvelé que les queyrassins portent sur un patrimoine longtemps délaissé.

  • C’est dans ce contexte porteur, que l’Association Queyras Passion souhaite mener à bien la rénovation de deux batîments emblématiques du hameau : le four à pain et la chapelle.

  • Pour mémoire, et comme quoi la vie est un éternel recommencement, voici ce qu’écrivait « l’Inventaire général de la Région Provence Alpes Côte d’Azur » sur www.culture.gouv.

  • « Le hameau de pré Roubaud est mentionné dans les textes des 1339 ; au milieu du 17e siècle il semble avoir été un village permanent assez important ; vers 1685, un incendie accidentel détruisit 25 maisons ; en 1691, les Vallarins incendièrent de nouveau le village ; 8 ans plus tard 10 à 12 maisons seulement étaient rebâties ; en 1825 pré Roubaud comptait 42 parcelles bâties ; au milieu du 19e siècle l' exode rural a fort touché ce hameau qui est devenu un site d' estive utilisé seulement l' été ; entre les 2 guerres cette fonction elle-même disparut et les constructions sont tombées en ruines ; il ne subsiste plus aujourd' hui que la chapelle, le fournil et 2 fermes très délabrées »

Le projet concernant la chapelle de Pra Roubaud a plusieurs objectifs

  • toiture : rénovation complète par une couverture en bardeaux de mélèze (à l’heure actuelle, il s’agit d’un toit en tôles percés à plusieurs endroits, qui est donc à l’origine des infiltrations le long du clocher notamment)

  • étanchéité du bâtiment : création d’un drain le long des façades Nord et Sud

  • rénovation des enduits intérieurs et extérieurs

  • plancher : démontage du plancher existant, solivage puis pose de l'ancien plancher (après nettoyage / brossage)

  • menuiserie : reprise du mobilier (piètement des bancs, armoire à bannières, coffre). Fourniture et pose de châssis vitrés.

  • Restauration des décors peints

  • Restauration du tableau